ROSSCO Site Officiel

  1. Page d'accueil
  2. Témoignages
  3. Vol.05
  4. Fumie Suzuki

    L'identité de l' éviteur

    Mme Keiko Higashiyama, Planificatrice de mariage, Japon

    Lorsque vous entendez le mot «échapper» ou une phrase comme «fuir les choses que vous ne pouvez pas traiter», quelle image vient à votre esprit? Beaucoup de gens peuvent avoir des images négatives comme «irresponsable», «lâche» ou «paresseux». Alors, quand, comment et d'où viennent ces notions? Ce processus peut être une clé importante pour comprendre ce qui a influencé votre vie.

    «L'évitement est une mauvaise chose» - quel impact ses antécédents ont-ils eu sur vous dans tout cela?

    Ma famille est composée de mon mari, nos trois enfants, ma mère et moi-même. Au début, nous avions une vie de famille paisible, mais éventuellement il y a eu une agitation dans l'air qui a dégénéré en conflits et enfin, j'ai dit à mon mari que je voulais un divorce. En regardant le passé maintenant, mon histoire a commencé avec cette déclaration et a fini avec la renaissance de notre famille. Si je n'avais pas trouvé Miross, j'aurais certainement choisi l'option du divorce. Aussi longtemps que je me souvienne, mes parents étaient toujours en querelle, principalement en raison de problèmes d'argent. Quand j'étais en troisième année du primaire, mon père s'est endetté. Nous avons toujours eu peur du flux constant d'appels téléphoniques de collectionneurs de dettes et leurs cris entendus à travers la porte de notre maison. Il n'y avait rien que nous puissions faire, mais retenir notre souffle et attendre qu'ils partent. Mon père était responsable de tout cela, mais il n'était jamais à la maison. Pour moi, il semblait qu'il ne faisait que fuir cette horrible situation. Pendant ce temps, j'ai développé une image de mes parents: ma mère, une femme, était une protectrice, et mon père, un homme, était un éviteur. Contrairement à mon père, ma mère était déterminée à faire face à la situation douloureuse, et a commencé à travailler pour rembourser les dettes. C'était une femme forte et indépendante. Finalement, je me suis mariée et ai eu trois enfants, tous des garçons, et je voulais souvent parler à mon mari sur la façon dont je devais les traiter. Mais peu après, il a été transféré loin de nous. Mes garçons en croissance causaient souvent des problèmes à l'école. Mais je ne pouvais pas demander à mon mari de l'aide ou compter sur lui; il était un mari peu fiable qui n'était pas présent en cas d'urgence. Ces circonstances ont renforcé ma conviction que les femmes étaient des protectrices et que les hommes étaient des éviteurs. - Je ne peux pas lui parler. Et quand j'essayais, il ne m'écoutait pas et ne me comprenait certainement pas. J'étais endettée à ce moment-là, mais je l'ai gardé secret. Au lieu de cela, j'ai obtenu un emploi à l'extérieur pour la première fois.

    Rencontre avec Miross - Enfin comprendre l'identité de l'éviteur

    Un jour j'ai soupiré et pensé: «Pourquoi ma famille est-elle ainsi?»

    Heureusement, j'ai rencontré Miross et compris la réponse en assistant à l'académie. Pendant une conférence, je me suis rappelée quelque chose. Un jour, quand j'étais en première année à l'école, je n'avais pas envie d'aller à l'école et j'ai menti à ma mère pour éviter d'aller à l'école. Mais elle a vu à travers mon mensonge et ne m'a pas permis de rester à la maison. Pire encore, non seulement ai-je été obligée d'aller à l'école, mais j'ai aussi dû m'asseoir à l'avant de la classe comme punition. «L'évitement est une mauvaise chose. N'évitez rien. Ne dépendez de personne. » est devenu ma règle, et comme je regardais mon père évitant et ma mère ne pas éviter, ce concept s'est enraciné de plus en plus profond en moi. Finalement, je regardais tout avec les yeux avec lesquels j'avais observé mes parents. En conséquence, la relation avec mon père s'est poursuivie dans la relation avec mon mari; en particulier, il est devenu un homme qui évite, et j'ai repris le rôle de ma mère. Lorsque j'ai réalisé qui l'éviteur était réellement (voir ci-dessous), j'ai non seulement été choquée par cette réalisation, mais j'ai également été remplie d'un sentiment incroyable de liberté. J'ai également réalisé que personne y compris mon père, mère, mari, ou même moi-même, était à blâmer. C'était simplement parce que tous ces gens ne connaissaient pas le «système».

    Le monde que vous voyez est l'inverse de votre intérieur

    Quand j'ai compris ce fait, tous mes problèmes ont soudainement pris fin. L'un de mes fils, qui avait tendance à s'isoler de la société après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires, a volontairement commencé à chercher du travail et m'a aidé dans les tâches ménagères. De plus, mon mari, qui avait précédemment tout évité, a non seulement essayé de réduire les dépenses de notre ménage, mais a aussi commencé à utiliser des mots d'appréciation en me parlant. En même temps, mes sentiments envers lui ont changé radicalement, et mes pensées de divorce ont complètement disparu. En outre, j'ai été en mesure de trouver un excellent travail et d'apprécier travailler avec des collègues merveilleux. Peu importe la complexité de vos relations interpersonnelles, elles peuvent être modifiées en un instant magique, simplement en comprenant le modèle de vos comportements à travers le système Miross. Vous n'avez pas à essayer de changer les autres. Miross m’a permis de mettre fin au modèle qui avait été transmis à travers les générations.

    Comment est-ce que son histoire vous a fait sentir? Qui était l' éviteur? Elle a dit qu'elle méprisait l'évitement mais sa situation était inversée selon le système du monde, et elle devint une personne qui évite tout, comme son père et son mari. Surtout, elle était surprise de découvrir qu'elle était en fait, celle qui évitait, l'action qu'elle détestait tant. Elle semblait essayer de s'attaquer à ses problèmes, mais au moment où elle a dû les affronter, elle évita la communication et échappa à son travail. L' éviteur n'était pas son père ou son mari, mais elle-même.