ROSSCO Site Officiel

  1. Page d'accueil
  2. Blogue
  3. Vol.12

Les yeux de Rossco31 janvier 2017 Vol.06 L'utopie que l'humanité a cherché existe en réalité au-delà du monde de la troisième dimension

Introduction

Les humains poursuivent des rêves et des idéaux pour accomplir leur vie, mais en fait, ils ne savent pas qu'ils le font parce qu'ils sont pris dans des pièges formidables. Pour les libérer de ces pièges, permettez-moi tout d'abord de discuter des lois de la troisième dimension. Dans ce monde tridimensionnel, tout est divisé en deux: lumière et obscurité, avant et arrière, vie et mort, jour et nuit, grand et petit, mérite et démérite. Ils sont considérés comme opposés, mais en même temps, ne peuvent exister sans l'autre. De même, les humains sont divisés en deux: l'homme et la femme. De cette façon, deux polarités opposées existent toujours en tant que paire et l'ordre du monde est maintenu en raison de cet équilibre.

Cependant, puisque nous, les humains, sommes les habitants d'un monde d'opposés, nous sommes incapables de voir l'équilibre. Tout est à l'origine « un », mais c’est perçu comme divisé en deux, et cette réalité nous fait juger la qualité des choses comme étant bonne ou mauvaise, en séparant une polarité de l'autre pour ensuite faire des comparaisons. En conséquence, nous évitons ce que nous considérons négatifs et cherchons les points positifs.

Mais dans ce monde d'équilibre, vouloir le positif entraîne simultanément une expansion du négatif dans la même proportion. Le négatif est en fait la force motrice pour chercher le positif. Lorsque les gens essaient de passer au positif d'une telle manière, le négatif derrière ça est inversé devant leurs yeux comme un phénomène négatif. Ainsi, si vous essayez d'atteindre votre idéal, vous vous rapprochez, mais échouez. Si votre souhait se réalise, à un moment donné, il est soudainement perdu. La raison pour laquelle vous avez des expériences inattendues comme celle-ci est due à cette loi de renversement.

Qu'en pensez-vous? C'est le piège de la troisième dimension auquel les humains tombent puisqu'ils perçoivent ce monde de l'équilibre comme un déséquilibre.

Permettez-moi de vous donner l'exemple de Mme S, qui avait détesté ses parents depuis son enfance, ressentant un sentiment d'insuffisance dans sa famille, et qui est venue chercher passionnément son monde idéal. Après avoir rencontré le système Miross et acquis un nouveau point de vue, elle a pu se libérer de la vie qui lui avait causé beaucoup de détresse et matérialiser sa véritable utopie.


L'utopie que l'humanité a cherché en réalité existe au-delà du monde de la troisième dimension


Ce sont ses antécédents familiaux qui lui ont fait désirer un monde idéal. Son père, marchand de bois, était de mauvaise humeur et criait toujours à ses employés en donnant des instructions. En conséquence, elle se sentait intimidée par sa voix dure et vint à le craindre.

D'autre part, sa mère, pressée de s'occuper de huit enfants et des travaux ménagers, se plaignait toujours et Mme S était obligée d'écouter quotidiennement ses regrets et ses inquiétudes sur l'avenir.

Mme S méprisait l'atmosphère étouffante dans son foyer, mais elle comprenait leur situation difficile, et elle essaya de les aider même si elle était juste une enfant. Elle essayait de se montrer indépendante de son père occupé en prenant soin de ses frères et elle aidait volontairement sa mère avec les travaux ménagers.

Cependant, elle ne voulait vraiment que l'amour de ses parents. C'est à cause de son désir d’être aimé qu'elle essayait d'être une enfant appréciative pour eux. Certes, elle a réussi à devenir une enfant qui ne causait pas de problèmes pour ses parents, mais ironiquement, elle a commencé à sentir qu'elle était ignorée et non aimée par eux.

« Papa s'occupe toujours de ses autres filles. C'est injuste! » « Peu importe à quel point je travaille dur, maman ne me sourit même pas. »

Comme elle en venait à mépriser son père, il y avait moins de conversation et de compréhension mutuelle au sein de sa famille. Ce mécontentement lui faisait désirer un beau monde d'égalité, de justice, de contradictions et d'amour.

Elle a essayé de lire, autant que possible, des biographies de personnes exceptionnelles alors qu'elle a commencé à s'intéresser à la religion et la spiritualité quand elle était au collège. Quand elle a commencé à travailler, elle a rejoint un groupe religieux et a appris avec dévotion ses enseignements. Cependant, bien qu'elle s'était mariée rêvant d'une famille heureuse et étant même bénie avec des enfants, sa vie conjugale n'allait pas bien, peu importe les efforts. Elle se querellait sans cesse avec son mari, qui ne faisait que travailler, et souvent elle causait du stress à ses enfants. Bien que les enseignements de sa religion étaient bien, elle s'est rendue compte qu'ils ne pouvaient pas être appliqués à la vie réelle, et étant déçue, elle a quitté le groupe religieux.

Même après cela, chaque fois qu'elle cherchait son « monde idéal » dans les religions et certaines idéologies, des contradictions surgissaient lui faisant cesser de croire en eux. Peu importe ce qu'elle faisait pour atteindre le bonheur, sa vie ne changeait pas. Qui plus est, son cœur continuait à être lesté. C'est à cette époque, à l'âge de presque 50 ans, qu'elle a rencontré un groupe basé sur une idéologie qui semblait être sa grâce salvatrice. M. et Mme S ont décidé de se joindre au groupe, sacrifiant toute leur fortune.

Ses parents et ses proches étaient fortement opposés, mais elle n'a pas écouté. Au lieu de cela, elle a pensé qu'elle pourrait prouver leur tort en devenant heureuse et en prouvant que l'idéologie était la réponse, et ils ont plongé en elle, refusant leurs conseils.

Cependant, une tragédie inimaginable attendait M. et Mme S. Peu après avoir cru qu'ils avaient finalement trouvé leur monde idéal, ils se sont trouvés encore plus en difficulté. Un an après leur entrée dans le groupe, leur fille aînée, qui avait commencé à vivre dans les résidences des groupes l'année précédente, s'est suicidée.

La cause de sa mort était la dépression. Ils ont demandé au groupe pourquoi elle avait lutté mentalement et ce que sa vie avait été comme avant qu'elle a rejoint, mais le groupe n'a pas fourni de rétroaction. Bien que M. et Mme S commençaient à se méfier du groupe, ils n'avaient nulle part où aller car ils avaient déjà perdu leur maison et leur argent. Pire que cela, ils ont été dévastés par la perte de leur fille et ont passé trois ans à pleurer, leurs esprits brisés.

Neuf ans après la mort de leur fille, ils ont finalement quitté le groupe. Malgré cette tragique expérience, ils se sont sentis attirés par une autre idéologie.

Elle était basée sur une pensée intensément positive qui ne donnait aucune ouverture aux pensées négatives. Ils ont pensé: « C'est ce à quoi nous pouvons enfin faire confiance » et ont commencé à apprendre l'idéologie. M. S a étudié dur pour devenir professeur. Néanmoins, plus ils la maîtrisaient, plus ils éprouvaient des contradictions, et les pensées négatives qui avaient été supprimées ont commencé à se manifester. Plus ils essayaient de les dissimuler, plus leurs émotions devenaient intenses, ce qui était impossible à gérer. Finalement, ils ont quitté le groupe.

Chaque fois qu'elle pariait toute sa vie sur ce en quoi elle croyait, elle s'est sentie trahie. Finalement, elle est devenue incapable de faire quoi que ce soit.

Que pensez-vous de son histoire? Il y a beaucoup de gens qui continuent à errer dans le monde de la spiritualité, désirant la vérité de ce monde ou de leur monde idéal. Cependant, comme déjà mentionné, ceux qui sont incapables de percevoir l'équilibre de ce monde voient le monde de la division et continuent à lutter contre elle pour toujours.

La raison pour laquelle elle ne se sentait pas aimée par ses parents, est qu'elle les « aimait ». Qu'est-ce que ça veut dire? Sa peur de ne pas être aimée l'a prise sur les mots de ses parents qui lui ont fait penser qu'ils ne l'aimaient pas. En conséquence, elle est venue à les mépriser, eux « qui ne l'aimaient pas ». Dans le monde de la troisième dimension, l'amour va toujours avec la peur, et peut changer à la haine à tout moment.

Désespérée comme elle était, Mme S n'a pas renoncé à chercher des réponses dans ce monde, et a finalement rencontré le système Miross. Comme elle a pu démystifier sa vie à travers le système, elle est devenue libre des pièges du monde de troisième dimension.

Aucune histoire ne peut commencer sans la relation avec soi-même. En d'autres termes, votre histoire est créée en fonction de ce que vous vous donnez. L'application du système Miross permet de réinitialiser la relation fondamentale en retournant ce que l'on ressent envers l'autre partie.

Quand Mme S retourna envers elle-même l'injustice, la contradiction et le sentiment de perte qu'elle avait senti envers ses parents, elle se rendit compte qu'elle se négligeait et qu'elle réprimait son désir d'être aimée. Elle a alors réalisé que c'était elle qui ne s'aimait pas et était injuste envers elle-même.

Comme elle ne s'aimait pas et se traitait injustement, elle se tourna vers l'équité pour retrouver l'équilibre et aspirer à son monde idéal, faisant semblant d'être une personne d'amour. Par conséquent, sa relation avec elle-même s'est inversée et s'est manifestée comme un monde injuste. Tous ces processus se sont produits inconsciemment. Chaque humain vit inopinément une vie qui a été effectivement écrite et promulguée par soi-même.

Mme S, en regardant l'ensemble de sa vie, a compris que sa vie était façonnée par les lois de la troisième dimension. Elle a ensuite senti la tension dans son corps disparaître soudainement et a été remplie d'un sentiment inébranlable de sécurité et de paix. Ce qu'elle vit sous ses yeux commença à changer radicalement.

Elle avait cherché son monde idéal dans le monde extérieur depuis longtemps, mais maintenant elle a réalisé que la vraie paix, ou vrai paradis, existe en elle.

Qu'en pensez-vous? Les humains n'ont pas été conscients que le monde de la troisième dimension est basé sur l'équilibre et ont cherché le positif à partir d'une position de négatif. En conséquence, non seulement les individus, mais aussi l'humanité elle-même est prise dans un tourbillon gigantesque des phénomènes de « renversement ». Cependant, quand chacun de nous comprend le système Miross, il nous est possible, avec un nouveau point de vue, de nous retirer du tourbillon et de transformer ce monde tridimensionnel en un paradis de plus grande dimension.

Derniers articles

Chercher