ROSSCO Site Officiel

  1. Page d'accueil
  2. Blogue
  3. Vol.03

Les yeux de Rossco15 août 2016 Vol.02 « Quelles sont les causes de dépression? » Comprendre le mécanisme derrière la dépression du point de vue de la nouvelle dimension.

Introduction

La dépression est une maladie mentale que quiconque peut développer, et c’est l'une des maladies les plus courantes dans les pays développés. Comme l'anxiété et l'instabilité se développent dans la société, le nombre de personnes qui souffrent de dépression semble augmenter. Il y a une prédiction que la dépression sera la maladie la plus répandue dans le monde entier au cours des 20 prochaines années. Bien qu'elle soit considérée comme curable, la réalité est que le mécanisme pathogène derrière la dépression n'a pas été clarifié, et les théories qui tentent d'expliquer la maladie biologiquement ou psychologiquement sont très insuffisantes. Pour compliquer la situation, beaucoup de gens qui souffrent de dépression ne le remarquent même pas jusqu'à ce que leurs symptômes soient devenus aïgus.

Voici l'exemple d'une femme, Mme K, qui a gravement souffert à la fois mentalement et physiquement de la dépression, mais qui a été en mesure de se remettre complètement de la condition douloureuse quand elle a compris à travers le système Miross la vraie raison pour laquelle elle était tombée dans une telle situation.


“Quelles sont les causes de dépression?”


Mme K est née dans une famille traditionnelle qui possédait et gérait un hôtel de style japonais. Elle était la dernière de trois enfants, ayant un grand frère et soeur. Comme elle a grandi dans cet environnement inhabituel, avec un hôtel comme sa propre maison, elle était toujours au courant que d'autres personnes la regardaient. Elle pouvait rencontrer des clients de l'hôtel dès qu'elle faisait un pas à l'extérieur de sa chambre. Donc, même quand elle marchait le long du couloir aux toilettes, elle le faisait comme si elle se cachait puisqu'elle se sentait toujours nerveuse.

Comme ses parents étaient toujours occupés à servir les clients, elle se sentait comme si elle avait été laissée seule dans un endroit où il n'y avait que des adultes. Cela la fit réfléchir à ce qu'elle pouvait faire pour attirer l'attention des autres et être reconnue et louangée par eux.

Elle fit de plus en plus d'efforts pour attirer l'attention de ses parents et autres adultes, avides de louanges comme « Je suis fier de toi », « Bonne fille » et « Tu es merveilleuse! »

Elle visait également être une élève brillante et était toujours présidente de classe pour se faire remarquer. En même temps, elle ne se sentait pas validée à moins de recevoir des commentaires positifs.

« Si je ne suis pas une élève brillante, je ne vaux rien », telle était la forte supposition gravée dans l'inconscient de Mme K. Elle utilisait sa faible estime de soi en tant que force motrice pour devenir et être reconnue comme une élève brillante. Elle était excessivement consciente de la façon dont les autres la visualisaient et essayait d'agir en conséquence, pensant: « Je ne suis pas censé faire ceci » ou « Ils vont me féliciter si je fais cela. ».

Elle continua à travailler dur à la maison et à l'école pour être approuvée par ses parents et ses professeurs. Il est vrai qu'elle était heureuse lorsque louée par d'autres, mais à l'intérieur elle se sentait profondément à l'étroit. Plus elle travaillait, plus elle se sentait pris au piège. Rapidement, pensa-t-elle, « Ma vie est comme ça à cause de ma famille. »

C'est à ce moment précis qu'elle eut l'occasion de se marier.

« Oh, je peux être libre! Si je quitte la maison, je serai enfin libérée de cette vie étouffante! »

Elle avait grands espoirs pour sa vie conjugale.

Cependant, une fois mariée, la réalité la déçut amèrement. Même si on change d'environnement, les informations gravées dans son ego inconscient restent tel quel. Tout comme elle se sentait sans valeur sauf si elle était une élève brillante, elle se considérait sans valeur sauf si elle était une bonne épouse, une bonne belle-fille et une bonne mère. Ceci parce que son problème fondamental de faible estime de soi n'avait pas changé.

Elle essayait toujours de lire le visage de son mari et faisait un effort pour que ses beaux-parents l’aiment, en pensant: «Que dois-je faire pour obtenir leur approbation?» De plus, comme elle n'était pas satisfaite qu'avec le seul titre de "mariée", elle commença à assister à des cours de culture et des écoles pour obtenir diverses certifications et la reconnaissance sociale une fois que son fils ait commencé la maternelle.

Elle était diligente et intelligente, réussissant rapidement à non seulement atteindre de plus grandes qualifications, mais aussi à devenir enseignante de ces cours. Cependant, peu importe ses efforts, elle ne ressentait que le vide.

Elle criait souvent à l'intérieur de sa tête, « Pourquoi vous ne m'appréciez pas? » « Pourquoi est-ce que personne me regarde? »

Même si elle sentait une pression dans sa poitrine et commençait à ressentir de la douleur dans ces moments, elle était incapable de comprendre ce qu'elle devait faire. Elle s'était mariée s'attendant à être libre, mais en réalité, il n'y avait aucun moyens pour elle d'échapper à la situation, et son stress commença à causer des symptômes physiques.

Un jour, alors qu'elle utilisait un ordinateur, il lui vint soudain à l'esprit qu'elle pouvait à peine lire les lettres sur l'écran. Plus tard, elle commença à souffrir d'étourdissements et d'insomnie sévère, et pire encore, la voix des gens et les sons autour d'elle commencèrent à bourdonner. Elle ne pouvait plus mener une vie ordinaire à cause de ces symptômes physiques.

Mme K, qui avait été une élève brillante depuis l'enfance, ne pouvait pas se considérer comme quelqu'un qui avait échoué. Tel étant le cas, elle se retira progressivement de la société et se renferma dans sa maison, craignant que sa situation misérable serait perçue par d'autres personnes.

Elle était incapable de sortir, et dans ses pires moments, elle était désespérée, perdant ses sens du goût et de l'odorat. « C’est fini. » Alors qu'elle avait presque renoncé à tout, elle rencontra Miross et apprit pourquoi elle était tombée dans cette situation.

À mesure qu'elle venait à comprendre que ce que l'on sent envers une autre personne est le reflet de ses propres aspects intérieurs ou de l'ego inconscient, elle commença à examiner comment elle percevait le monde extérieur et comment elle se sentait vraiment à ce sujet.

D'abord, elle comprit qu'elle était trop sensible aux opinions des autres à son sujet et qu'elle avait une opinion assez faible d'elle-même, et se concentra sur les phénomènes qui la faisait sentir de cette façon. Parce qu'elle croyait qu'elle était sans valeur, elle faisait semblant d'être une élève brillante, se concentrant sur le positif pour ne pas admettre son inutilité. Comme elle essayait de gérer ou faire quelque chose avec ce qui réfléchissait devant elle (ce qui signifie l'environnement extérieur), la situation devint encore pire. Ce fut tel que la troisième dimension le dicte. En conséquence, ses conflits intérieurs se manifestèrent à la fois physiquement et émotionnellement.

Même si elle avait déjà pensé, "Je suis devenu malheureuse parce que je suis née dans cette famille» et «C’est parce que mes parents s'occupaient plus de leur travail que de moi», elle réalisa finalement que ce n'étaient que les détails d'un monde que son auto-évaluation inconsciente avait créé. En outre, même si elle était trop sensible à l'opinion des autres, elle se rendit compte que ce n'était simplement que ses propres opinions d'elle-même. Ce fut un moment de changement de vie électrisant quand elle le comprit.

Ces conflits internes commencèrent à disparaître à mesure que Mme K commença à comprendre ces aspects internes du point de vue de la nouvelle dimension, ainsi que les lois du monde de la troisième dimension. Elle cessa de prendre soin de la perception que les gens avait d'elle et arrêta de se blâmer.

Après la démystification et la clarification de sa vie en utilisant le système Miross, elle retrouva la santé, comme si rien ne lui était arrivé avant. Elle ressemble à une personne totalement différente maintenant. Mme K, qui a réussi à retrouver son vrai soi en raison de l'expérience, partage maintenant ses expériences avec la société.

Que pensez-vous de cette histoire? Il y a beaucoup de gens qui vivent une vie développée par des hypothèses construites au cours de leur enfance. Dans le cas de Mme K, l'hypothèse qu'on ne se souciait d'elle était tout simplement ce que son cerveau avait créé. En fait, on ne sait pas si cela a jamais été vraiment le cas du tout, parce que les humains perçoivent et croient habituellement ce que leur cerveau leur dit est la réalité.

Dans une telle perspective, il est d'une importance cruciale pour notre société future de libérer notre ego inconscient en utilisant le point de vue de la nouvelle dimension.

※En fait Mme. K ne savait pas ce qu'elle avait, mais quand elle partagea ses expériences à un ami médecin, celui-ci lui dit que ce qu'elle avait vécu était la dépression.

Derniers articles

Chercher